Bienvenue Invité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
.............................Une Feuille De Personnage Est A Remplir Dans Votre Profil ! || Vive Witch Rpg !!

Partagez | 
 

 Peter Somnium, Dream Walker [ Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Somnium

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 15/09/2009

Carte D'identité
::> Race:
::> Tag Line:
::> Relations:

MessageSujet: Peter Somnium, Dream Walker [ Terminé]   Mar 15 Sep - 23:02

Mais Quel Est Le Nom De Cette Jolie Petite Bouille ? *.*


  • Nom:Somnium
  • Prénom : Peter
  • Surnom : Dream walker
  • Âge : 21 ans
  • Race : Sorcier
  • Classe : Other- Sorcier
  • Emploi : Etudiant, travaille à mi-temps en tant que surveillant dans un lycée.
  • Pouvoirs/Spécialités : Maitrise (mineur) des éléments et du katana.
  • Adresse : 21 Rue des Rêves Brisés, Ville haute.


Bah Oui Mais C'est Pas Fini Hein


  • Petite Histoire
" Je suis celui qui marche sur l'horizon du rêve et de la réalité".

Mon nom est Peter. Je suis un simple étudiant en psychologie qui travaille a mi-temps en tant que pion dans un lycée. Du moins ceci est le masque que je porte face à la société et aux gens qui m'entoure. Au fond de moi, je suis un sorcier, un être qui a survécu. Comment ? Pourquoi ? Grâce à l'amour, l'amour d'une mère qui ne put tué son enfant. Mon histoire débute comme bien d'autre, par une naissance, la mienne. Ma mère était seul quand elle m'eut, mon géniteur étant partis quand il apprit qu'il serait père, laissant ma mère seule face a son destin. Longtemps avant de comprendre ma véritable nature, je vécu dans un monde de rêve et de joie, bercé par mon imagination, refusant la vérité. J'étais remplis de naïveté, je croyais que ce monde était bon. Ayant toujours eu une fascination pour le katana, je me mis assez rapidement au kendo. ma mère m'aidait a entreprendre mes rêves, me menait vers la route qui y conduisait. Elle a toujours était là pour moi, m'épaulant quand ca allait mal, me redonnant joie et espoir. Elle travaillait dans le commerce, se démenant pour vivre comme une humaine, ce qu'elle réussit avec brio car elle n'usait plus de ses pouvoirs de peur de mourir et donc de m'abandonner. Vers l'age de 15 ans, mes premiers pouvoirs apparurent : J'arrivais a percevoir et contrôler le flux du vent. Une fois de plus, ma mère m'aida à maitriser mes pouvoirs, m'expliquant son passé et son état de sorcière. Les années passèrent. Durant l'année de mes 19 ans, en rentrant de la faculté, je trouvai la porte ouverte. J'avançais prudemment. J'entendis alors des bruits venant du salon et un cri strident. Je m'y précipita et vis trois hommes en train de battre à mort ma mère dont le corps était allongé à terre. Je sentais la haine m'envahir alors que mon sac tombait dans un bruit sourd sur le sol. Un des trois type se retourna et pointa un pistolet vers moi, un sourire sadique au coin des lèvres. Dans un cri de rage, j'ouvris la paume de ma main dans sa direction et des éclairs en sortirent, frappant avec violence le corps du meurtrier, le soulevant dans les airs. Je l'envoyai vers un de ses collègues qui tomba à terre et courut vers le troisième. Dans ma course, je fis venir mon katana dans ma main droite et coupa en deux la balle que venait de tiré la troisième personne. Surprise, celle-ci ne put rien faire quand ma lame vient se planter dans son ventre. J'usai de la puissance du vent pour le catapulter hors de ma lame, il traversa la fenêtre et agonisa quelques mètres plus loin sur la pelouse du jardin. La dernière personne se releva, tremblant de peur.

" Qui...Qui es tu ?"

" Je suis celui qui marche sur l'horizon du rêve et de la réalité."

Avant qu'il ne put rétorquer quoi que ce soit je claquai des doigts et regardai son corps prendre feu. Alors que la personne cramait, je partis voir ma mère. Elle agonisait. Elle me regarda avec tendresse, ne dit rien, et mourut avec le sourire aux bord des lèvres. Je sentais les larmes montaient en moi...
Quelques heures plus tard, une fois que je pus reprendre le contrôle de mes émotions, je décidai d'enterrer définitivement cette vie. Ma mère n'avait pas eu d'amis, personne ne saurait qu'elle est morte, il en était de même pour moi. Le quartier était d'ailleurs calme, comme si ces personnes avaient attendu le bon moment pour attaquer.Je pris tout l'argent que je pus trouver et m'éloigna lentement de la maison. Plusieurs mètres étaient passés... Et celle-ci explosa. Finalement, il semblerait que mes cours de physique-chimie m'aient servis.

J'avais pris un appartement, 15 rue des rêves brisés, quel ironie. Je travaillais maintenant afin de subvenir à mes besoins, tout en continuant d'étudier, mais je savais que cette routine allait être bouleversé.




Et Enfin, Les Tests Rp !

Vous allez devoir écrire trois petits rp ( aux environs de 10 lignes ) sur les sujets suivants :


  • En situation d'attaque de sorcière
" La vie est un don précieux, sache l'utiliser"

(age : 20 ans)

C'était une nuit comme les autres. Comme à mon habitude, je ne dormais pas. Cela faisait maintenant deux ans que je n'arrivais plus à dormir, où du moins très peu. Mon corps semblait s'être accoutumé à ce rythme nocturne. Une heure de sommeil... voir peut-être deux pour être au maximum de ma forme, voila ce qui me suffisait amplement. Comme a mon habitude, je courais de toits en toits, m'arrêtant parfois pour regarder la lune. Celle-ci était pleine, un rond de lumière parfait dans une nuit semblant sentir des tréfonds des ténèbres, une nuit sans étoiles... Comme souvent ici. Je continuai ma promenade jusqu'au moment où je vis un groupe de malfrats courir après une femme. Celle-ci se retrouver acculé dans une impasse. Alors que le groupe se rapprochait de plus en plus, je descendis de mon toit et arriva derrière le groupe. Je les interpella et les menaça. Alors que l'un d'entre eux allait me répondre, une explosion se fit sentir et le groupe fut décimé en un rien de temps. A travers le nuage de fumée se dessinait l'ombre d'une femme, portant un objet circulaire. Une fois la fumée dissipée, je vis la femme de tout à l'heure, portant une citrouille.

" La chasse aux humains est décidément trop facile... Qui es-tu donc pour me gâché mon plaisir ? De toute façon cela n'aura bientôt plus d'importance."

Une sorcière ? Mais pourquoi attaquait-elle les humains ? Que dois-je faire ? Je ne peux pas me résigner à la tuer, mais je ne peux non plus me laisser tuer... Elle venait de lancer sa citrouille dans ma direction. Si elle me touche, je serrais dans le même état que ses humains...Il fallait que j'agisse, le temps n'était plus à la pensée mais à l'action.Je fis une roulade sur le côté afin d'éviter la citrouille qui vint s'écraser sur le sol dans une explosion qui me projeta contre un mur. Je rouvris les yeux et vis la sorcière faire apparaitre deux citrouilles, une dans chaque main, un sourire sur le visage. Elle les projeta dans un rire aigu. Je fondis sur les citrouilles, concentrant l'énergie du feu dans les paumes de ma main. Je touchai les deux citrouilles et les fit imploser.

" Comment... Comment est-ce possible ?"

" Tout simplement parce que je suis un sorcier" dis-je sur un ton calme.

" Un sorcier... Je hais les sorciers ! Tu n'es qu'une infamie, tu ne devrais pas existé !!!" Dit-elle, son visage se déformant sous la haine.

" L'amour existe." Répondis-je sur le même ton de ma première réponse.

Pris d'une haine sans pareille, la sorcière fit pleuvoir sur moi les citrouilles, mais cela ne marchait plus contre moi. J'avais analysé son attaque, sa faiblesse. Je me contentais d'esquiver, me servant des citrouilles afin de sauter plus haut, afin de me rapprocher de plus en plus d'elle. J'allais en finir en un coup, concentrant autant que possible la foudre dans ma paume. Il ne me restait plus qu'un pas à faire, elle avait une citrouille prête à exploser. C'était tout ou rien. Je relâchai toute l'énergie accumulé dans ma paume droite et frappa de plein fouet la sorcière. Dans une déferlante d'éclairs bleues et de cri, la sorcière fut projetée contre un mur. Je ne l'avais pas tué, mais assez amoché pour qu'elle ne puisse plus utiliser ses pouvoirs dans l'immédiat. Je marchais dans sa direction, elle releva la tête, du sang coulant de sa bouche, son corps fumant par endroit.

" Pourquoi... Pourquoi est ce que tu ne me tues pas ?"

" La vie est un don précieux, sache l'utiliser."

En arrivant prêt d'elle, je sautai vers le ciel et atterris sur un toit alors que la tête de la sorcière retombait. Je l'avais épargnée... Pourquoi ? Parce qu'a cet instant elle me rappelait ma mère. J'eus l'impression de voir à travers elle celle qui m'avais protégé de la mort, et j'ai voulu lui donner une chance de vivre... Combattre sans tué, voila la voie que j'ai choisis ce jour là, le jour de mon premier combat contre une sorcière.

  • Avec la personne que vous aimez
" Les choses de l'amour, ce sentiment si particulier et inexplicable."

(Age : 18 ans)

Mon premier amour... Je m'en souviens encore comme si nous nous étions quitté hier. Je me souviens encore de la flamme qui nous animait, je me souviens encore de la passion, de tout ces moments que nous avons vécu et qui resteront à jamais graver dans mon cœur. A cette époque, ma mère était encore vivante, à cette époque je vivais encore. J'entamais ma dernière année de lycée. J'avais, à cet époque, tout un cercle d'ami. On s'amusait, rigolait, insouciant de la vie et des responsabilité qu'elle entrainait. Je rencontrai mon amour à une énième fête. Elle s'appelait Rose, mesurait 1m73, la peau légèrement bronzé, les yeux en amande tintés d'un bleu saisissant, une chevelure brune ondulée jouant avec le vent, des lèvres simples et timides et une taille fine. Ce jour là, je fus subjuguer par sa beauté. Nous commençâmes à parler, d'elle, de tout, de rien. Elle était très intéressée par la physique quantique et l'ésotérisme. De rendez-vous en rendez-vous, nous apprîmes à mieux nous connaitre et par un après-midi pluvieux, nous nous embrassâmes sous la voute d'un parapluie. Je parlais longuement de mon amour à ma mère, qui était contente que je sois enfin tombé amoureux. Elle disait qu'il était bien pour moi que je comprenne " Les choses de l'amour, ce sentiment si particulier et inexplicable.". Je me souviens encore du premier repas où les deux femmes se sont rencontrées. Parler d'ésotérisme avec une sorcière est toujours fascinant. Le courant était bien passé entre elles, j'étais heureux d'être dans une situation aussi confortable.Il était bien sur évident que Rose ne devait pas savoir la situation de ma mère et de moi-même par rapport à nos pouvoirs. J'avais d'ailleurs ,à cet époque, décidé de faire comme ma mère, de ne plus me servir de mes pouvoirs afin de vivre comme un simple humain. Les mois passèrent et je réussi avec brio mon examen de fin d'année, Rose réussit de même son concours.

Afin de fêter cet événement, et pour les vacances d'été, nous décidâmes de partir en amoureux pendant deux mois en Grèce. Nous avions visité Athènes, nous sommes partis à la conquête des civilisations antiques de la Grèce, révisé notre mythologie grecque et transportions d'hôtels en hôtels notre petit lit d'amour. Alors que nous visitions des vestiges d'un ancien temple creusé dans la roche, une puissante secousse se fit ressentir, ébranlant la structure. Un des piliers se détacha du plafond et allait tomber sur moi sans que je m'en aperçoive. Rose vit la chose arrivé et se jeta sur moi, me repoussant et se prenant l'objet à ma place. Je ne pus rien faire, j'étais impuissant face à cette situation. Rose était là, allongé, son corps contre terre. Je me pencha vers elle et essaya de la sortir. Elle me repoussa gentiment et me regarda une dernière fois avec ses yeux marins et me dit dans un dernier souffle qu'elle m'aimait. Je m'en suis voulu, je m'en veux toujours. Si j'avais utilisé ma magie, elle ne serait pas morte. Si j'avais tenté de détruire le pilier... Depuis ce jour je me suis juré d'utiliser la magie pour faire le bien, pour sauver le monde de lui-même.

  • Pratiquant votre loisir préféré
" le poids du Destin... Il me semble insurmontable."

( Age 21, deux mois avant le commencement du rp)

Il commençait à se faire tard. Cela faisait maintenant deux heures que le cour de Kendo était terminé, mais je pu continuer à m'entrainer seul, révisant des katas avec un bokken du dojo. Je m'entrainais farouchement, renforçant mon esprit et ma lame. La pluie frappait contre la fenêtre, un véritable déluge s'abattait sur Paris. J'aimais la pluie, sa symphonie me détendait et sentir les gouttes sur ma peau me donnait l'impression de me purifier. J'ôtai cette pensée de ma tête et me concentrai sur ma lame qui pourfendais le vent et émettait un faible sifflement. Alors que je continuas, le maître s'approcha de moi.

" Allons Peter, tu devrais arrêter, je pense que tu en as déjà assez fait pour aujourd'hui non ?"

" Non maître, je veux m'améliorai, devenir plus fort."

" Et a quoi cette force te servira t'elle ?"

" A pouvoir créé un monde meilleur... En avoir la force nécessaire."


" C'est bien t'avoir un rêve. Me laisseras-tu le tester ?"

" Toujours aussi joueur... J'accepte ce défi."

Nous allâmes prendre des shinais, mais sans armures, on trouvait que cela réduisait trop nos mouvements. On c'était accordé pour mettre tout ce qu'on avait, comme si c'était un vrai combat, un combat entre la vie et la mort. On attendit patiemment que l'un d'entre nous face le premier pas, et finalement, je brisa la glace. Je courus vers lui et l'attaqua de manière frontale. Il para aisément, comme je m'y attendais. S'ensuivit divers enchainements de katana, dans une symphonie crescendo de coup et parade, aucun n'arrivant a toucher l'autre. Je dévias une estoc avec mon bras gauche et rétorqua d'une estoc qu'il sauta dans les airs afin d'esquiver. Il donna un coup circulaire que j'évitai à l'aide d'une roulade que je finis en arbre droit devant lui. Il eut juste le temps d'atterrir que ce fut à mon tour de me projeter dans les airs, suffisamment pour avoir assez de puissance pour briser sa garde. Comme je l'avais prédis, il tenta de parait mais échoua. Je profitai de l'ouverture pour lui donner un coup d'épaule puis une attaque horizontal qu'il se prit de pleins fouet, le faisant tomber à terre.

" C'est bon, c'est finis pour aujourd'hui... Il semblerait que j'ai encore perdu..."

Depuis que j'avais atteins le dernier grade avant celui de maître, mon maître avait eu pour habitude de souvent me défier, et de perdre tout autant de fois.

" Tu sais, tu pourrais aisément me remplacer."
Dit-il en se relevant.

" Oui, je le sais, cependant je ne veux pas."


" Pourquoi ? Tu as peur des responsabilités ?"


" Le poids du Destin... Il me semble insurmontable..."

" Je comprend mieux maintenant tes entrainements intensifs. Allez rentre ! Il se fait tard."


J'aidai le maître à fermer le dojo et rentrai chez moi. Je m'endormis peu de temps après avoir pris ma douche et m'être glissé sous mes draps, me laissant contrôler par la symphonie de Morphée.


Oh, J'oubliais !


  • Comment trouvez vous le forum ? J'aime bien le design, ainsi que l'histoire.
  • Des Conseils ? Pour l'instant non, mais dés que j'en aurais je vous le ferais savoir.
  • Comment avez vous trouvé le forum ? Par l'annuaire de forum actif
  • Votre activité Taux variable entre 5et 6sur 10
  • Double compte ? Non
  • Autre chose ? Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Peter Somnium, Dream Walker [ Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just a little Frosty dream [fiche terminée]
» Un renard à l'eau [PV: Mars A.Walker] [Terminé]
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» Dream of Ewilan
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de Jouer :: 
Inscription
-
Sauter vers: